Le film

En accord avec notre équipe de réalisation et dans l’esprit de partage des idées d’André Gorz, notre film « Lettre à G : Repenser notre société avec André Gorz », est désormais accessible gratuitement à toute et tous.

Ce film, réalisé en collaboration par une équipe de quatre ami·e·s cinéastes en 2019, explore les réflexions et le parcours d’André Gorz, figure marquante de la pensée écologique moderne. Nous pensons que ses idées sont plus pertinentes que jamais et souhaitons les rendre accessibles au plus grand nombre.

Nous vous encourageons à visionner le film et à le partager avec vos amis, votre famille, vos collègues. Chaque partage aide à diffuser les idées importantes d’André Gorz et à inspirer les discussions et réflexions.

Trois lecteurs à votre disposition pour voir le film gratuitement :


Si le film vous plaît et que vous souhaitez organiser une projection près de chez vous, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact ou par email à film@andregorz.fr.

Le film est désormais disponible sous-titré en versions étrangères : anglais, en allemand, en espagnol, en italien et en portugais*. Ce travail a été possible seulement grâce à l’aide bénévole de nombreuses personnes. Nous remercions donc très chaleureusement Antoine, Aurore, Elizabetta, Françoise, Gisèle, Guillaume, Hélène, Laura, Lucie, Maria, Marc, Veronika, Vivienne et Willy.

*Les sous-titres en Portugais ont été généré par l’intelligence artificielle et corrigé amicalement par des camarades au Portugal.

54 commentaires

  • Ce film mériterait d’être visionné par le plus grand nombre, et de réimposer le débat (systématiquement volé).
    Plus de 3 ans après, pour moi, tout ce qui y est évoqué est toujours autant d’actualité ! Avec une « société » qui se construit pourtant sur un chemin qui en diverge, ou qui va considérablement chercher à le réorienter.
    Être ou ne pas être, avec un travail ou sans, nos activités tierces et alternatives.
    Il y a de très mauvais indicateurs dans l’air du temps depuis « hier » : la réforme des retraites, le conditionnement du RSA de 15 à 20h00 d’activités obligatoires, avec sa suspension ou suppression pour source principale de « motivation », faisant au passage totalement fi des préconisations du CESE dont l’avis consultatif n’a toujours aucun poids… Et demain la transformation de Pôle-emploi en France Travail…
    Droits, devoirs et des obligations sociales et sociétales. Vaste débat sans fin.
    Et toujours aussi peu de marge de manœuvre à son niveau personnel pour pouvoir choisir ou négocier. Ce qui revient à dire que face à l’autorité il n’y a qu’à se soumettre.
    Des droits versés (ou non !) au bon vouloir (ou non !) d’autorités de plus en plus défiantes (et c’est forcément réciproque), contraignantes et menaçantes.
    Il faut bien vivre comme on nous l’ordonne.

    Vivement beaucoup d’air frais !

    Répondre
  • Bravo pour la remise en perspective d’un homme que j’ai connu d’abord dans les couloirs étroits du Nouvel Obs (rue d’aboutir), retrouvé lors d’un colloque orgaisé par une revue (Telos) à la direction de la quelle je participais et puis fréquenté lors de mes séjours à Paris des années 70=80, pour le retrouver moins freéquemment à Vosnon. J’en ai parle de ce Gorz là dans la revue Esprit, « La philosophie charnelle d’André Gorz » paru en janvier 2014. Plus le monde avance (pour reculer), plus je me retrouve chez lui. –Avec la crise des universités actuelle, je reprends des textes des années 60 que d’aucuns disais cyniques ou passivisites, mais c’est plus compliqué.
    A propos, la nouvelle édition du The Marxian Legacy qui met en context ce premier Gorz qui pourrait trouver son public!

    Répondre
  • étant en bout de ligne tél pour internet, dans les baronnies « profondes », je n’ai pu visionner que 44mn du film, avant qu’il disparaisse dimanche; comment faire?
    j’ai trouvé ces minutes trés bonnes, et j’ai envie d’en connaître plus. la technique de scénario m’a paru recevable, et bien filmée.
    merci pour cette initiative.

    Répondre
  • Merci beaucoup pour ce film!! Puissions nous tous nous en inspirer pour reconstruire avec de vraies valeurs, notre monde!!
    Merci.

    Répondre
  • Merci pour m’avoir permis de découvrir la belle pensée qui se cachait derrière ce nom d’André Gorz, un peu flou dans mon esprit. Mérite vraiment d’être connu, surtout en ces temps de crise sanitaire où se posent les grandes questions humaines de manière plus aiguë. Puisse ce reportage nous guider, à commencer par les « grands » de ce monde.

    Répondre
  • Je ne connaissais pas Gorz ??Magnifique ! Un voyage tout en profondeur… à partager, diffuser et faire grandir. Bravo à l’équipe.

    Répondre
  • Merci pour ce partage. Je découvre avec intérêt cet humaniste éclairé et éclairant , pionnier d une philosophie de décroissance consciente que je partage. L humanité vit une crise inédite par son ampleur mondiale et l impact economique social societal ethique qui en decoulera. Période charnière…. puissions nous re- diriger nos actes , vivre en conscience, réenchanter le vivant.

    Répondre
  • Merci infiniment pour ce documentaire!!!
    Dommage que se soit le dernier jour, j’aurais aimer pouvoir le diffuser autour de moi et sensibiliser mon entourage!
    Est ce qu’il vous est possible de continuer à le laisser en accès libre ?
    Bonne continuation

    Répondre
  • Montage agréable, par l’aspect reportage à partir des visions éco-révolutionnaires de Gorz. Manon s’interroge, comme nous, et va chercher des réponses en interrogeant ses concitoyens. C’est cela qu’il faut faire et ce film nous invite à le faire. Où le projeter? Partout, mais surtout auprès du public jeune, dans les collèges et lycées, les facs, les Instituts d’Etudes Politiques, nom de bleu!…

    Répondre
    • Bonjour,
      Grand merci pour ce magnifique film que je trouve très instructif avec beaucoup de sens. A.Gorz nous explique bien le fonctionnement du monde du travail avec l’idée du capitalisme, l’utilitarisme dernier. Je salut vraiment l’initiative en experant voir d’autres pensées de Gorz pendant le reste du confinement

      Bravo à vous.

      Ibrahima souare

      Répondre
  • Merci à vous, je partage les commentaires précédents. J’ajouterais aussi que je le trouve assez attendrissant, un effet de l’âge sans doute 🙂

    J’ai fait rebondir un peu partout en France et plus loin, dans un réseau d’auteur(e)s, d’éditrices, d’universitaires, de responsables locaux municipalistes, etc… au cas où.

    Bonne route à vous et tenez-vous en joie !

    Répondre
  • J’ai adoré découvrir André Gorz, cette personne qui m’était inconnue. Ce film m’a permis de découvrir de belles pensées en ouverture d’une possible société autre que celle actuelle qui nous fait trop souffrir. Une philosophie à méditer. De plus, habitant à environ 30 kms de Bure et faisant partie des opposants, ce moment a été super pour moi car les infos qui y sont données sont précieuses de la Réalité vécue à ce propos. Je vais partager ce film pour permettre à des personnes, qui désirent aussi se poser de telles belles questions pour notre futur, de pouvoir en profiter. Merci de ce moment de découverte gratuit

    Répondre
  • Merci pour ce film qui nous permet de découvrir ou redécouvrir André Gotz, et ses publications essentielles…un document indispensable dans notre période si particulière…
    Faisant partie de l’équipe du Festival du Cinéma social et engagé, je me permettrai au comité de sélection de notre prochaine édition

    Répondre
  • « A suivre : Gaël Giraud : Tsunami financier, désastre humanitaire ? – Thinkerview »
    haha, excellent clin d’œil !

    Merci pour ce docu !

    Répondre
    • Oui, c’est important vraiment d’écouter ce religieux scientifique qui depuis longtemps et de façon très intelligente, tire les sonnettes d’alarme.
      Amicalement.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *