Le film

Le film est accessible en streaming à prix libre.

Le fonctionnement est simple. Vous payez le montant que vous souhaitez via le formulaire de paiement. À l’issue de votre paiement, vous recevez le mot de passe qui vous permet de regarder le film sur le lecteur. Ce mot de passe sera valable pendant un mois.

Si vous rencontrez des problèmes, n’hésitez pas à nous contacter.


Un nouveau système de paiement vient d’être mis en place. En cas de difficultés, merci de nous contacter à film@andregorz.fr.


Les projections-débats prévues pour le printemps n’ont pas pu être maintenues mais les rencontres reprendront dès le mois de septembre. Si le film vous plaît et que vous souhaitez organiser une projection près de chez vous, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact ou par email à film@andregorz.fr.

Le film est désormais disponible sous-titré en versions étrangères : anglais, en allemand, en espagnol et en italien. Ce travail a été possible seulement grâce à l’aide bénévole de nombreuses personnes. Nous remercions donc très chaleureusement Antoine, Aurore, Elizabetta, Françoise, Gisèle, Guillaume, Hélène, Laura, Lucie, Maria, Marc, Veronika, Vivienne et Willy.

Nous invitons désormais chacun d’entre vous à vous emparer des idées d’André Gorz pour mieux comprendre le monde et contribuer à le transformer.

53 commentaires

  • merci pour ce film qui arrive à point nommé. Il est grand temps maintenant que les idées d’André Gorz soient des élans de concrétisation. Profitons de cet arrêt obligé (j’ose dire merci corona) pour réfléchir, nous concerter, partager, organiser, construire et enfin vivre !
    gratitude
    Myriam

    Répondre
  • Une présentation originale, esthétique, pédagogique et vivante qui donne envie de continuer la pensée en actes !

    Répondre
  • Remarquable…
    C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis laissé guider dans la connaissance d’André GORZ, je connaissais son existence mais je ne me doutais absolument pas que sa conception de la Vie, le rapport au travail étaient des réponses , une alternative à une société néo-libérale en fin de course…
    La fin d’un système capitaliste qui est à l’agonie et qui nécessite une remise à plat de la société avec pour impératif d’opérer un recentrage sur l’être humain, c’est une question de survie. Il n’est plus question de subir mais de prendre sa destinée en main. Au risque de choquer nous pouvons considérer que la pandémie coronavirus serait un avertissement de la Terre afin de changer nos modes de vie. Cette période de confinement est à mes yeux une chance de pouvoir s’interroger sur les raisons même de notre existence, nos aspirations,,ce pour quoi nous sommes sur la Terre.il y aura un avant et un après coronavirus et l’être humain doit saisir cette opportunité pour créer un nouveau monde une nouvelle société tout reste à faire mais c’est tellement motivant, constructif, exaltant que tous les aspirations seront permises. Nous vivons là des moments historiques pour l’avenir de l’humanité….
    Thierry

    Répondre
    • Tout à fait d’accord avec vous, Thierry.
      Mais ce qui me préoccupe beaucoup, c’est un certain pessimisme ambiant qui consiste à penser que rien ne changera, que c’est naïf de le croire. Moi je crois que c’est réaliste et motivant d’être ensemble et de se parler pour que ça change vraiment !
      Amicalement.

      Répondre
  • Bonjour,

    Merci pour le partage que je partage autour de moi.
    Du bel optimisme.
    Le changement vient de ce que nous faisons.
    J’espère qu’on pourra le programmer à Nantes.

    Marie-Hélène

    Répondre
  • Superbe réalisation au sujet d’André GORZ qui montre la nécessité et l’urgence absolue de changer radicalement notre modèle de société pour tendre vers la décroissance…

    Guillaume

    Répondre
  • Bravo pour ce film. Une belle bouffée d’oxygène. J’apprécie en particulier la probité, la simplicité qui traverse ce film. Et je dirais même plus, j’y trouve un côté ludique non prétentieux qui me touche positivement de sa beauté. Techniquement, le film est très très bien réalisé, que ce soit au niveau de l’image, du montage, de la prise de son, du rapport fiction/documentaire. Bravo car vous avez vraiment tenté, je crois, d’incarner ce que vous pensiez devoir faire et ce qui vous semblait juste et le résultat est d’une grande beauté.

    Répondre
  • Pour avoir le chainon manquant et pour voir l’ensemble tel qu’il es VRAIMENT,le philosophe Dany Robert Dufour dans cette video ”Une histoire souterraine du capitalisme” a fait une découverte prInceps,boulversante et éclairante au dernier degré. voici le lien —> https://hooktube.com/watch?v=goYIG9IQv44 Post Scriptum marre des pubs et d’etre la vache a l’ait de youtube? il vous suffit dans l’adresse du lien de substituer ”you” de youtube et de mettre a la place ”hook” c’est magique,fini la pub et le tracking… ca marche sur n’importe quelle adresse youtube.ca c’est cadeau.:-)

    Répondre
    • merci bien pour l’astuce, ça n’a pas marché du premier coup, mais j’ai pu accéder à la vidéo (il semble quand y avoir quelques restrictions techniques) 😉

      et merci à l’équipe du site pour le documentaire sur André Gorz, je l’ai partagé autour de moi

      Répondre
  • La surprésence à l’écran de “la Manon”, est-ce bien nécessaire ?! Personnification excessive, des effets de pose, des dialogues mal joués et “un côté défilé de mode”… Mais bon c’est quand même bien de faire ce genre de réalisation et de le mettre en partage (pourquoi gratuit jusqu’au 25 avril seulement d’ailleurs ?!) parce qu’il faut vraiment se donner des pistes pour refuser, penser, créer… Mieux vivre quoi ! Mais perso, à la pensée d’André Gorz, je préfère celle de Jacques Ellul !
    Merci quand même
    Bonnes suites à vous

    Répondre
  • Merci beaucoup pour ce partage!

    Je ne connaissais pas André Gorz et la découverte de sa pensée donne un cadre de réflexion à mon action et à mon engagement.

    J’ai aussi beaucoup aimé le fil choisi, en suivant le personnage de Manon, pour faire le lien avec nos vies quotidiennes et se projeter dans une certaine incarnation.

    Répondre
  • Merci pour cette belle leçon de vie….
    Au SEUIL vous trouverez “Leur écologie et la notre” 384 pages, 22 £, recommandé par le Magazine LIRE ,d’avril 2020
    Nicole ,une vieille dame qui a passé de nombreuses vacances à Vosnon avec toute sa famille …

    Répondre
  • Merci pour ce très beau film, juste, émouvant et sincère. J’ai aimé aussi la façon dont il ouvre des perspectives, en sortant des discours moroses habituels.

    Grand merci et félicitations pour votre talent ! Merci aussi pour l’accès libre !

    Denis

    Répondre
  • Très intéressant, je ne connaissais pas ce monsieur, ni ses idées. Pour répondre à son idée de revenu universel, cela me fait beaucoup penser à l’analyse de la sécurité sociale par Bernard Friot, et ce que le Réseau Salariat appelle le Salaire à la qualification ou salaire à vie.
    Merci beaucoup pour cette mise en accès libre 🙂
    Romain

    Répondre
  • Super ce film .Nous avions étudié la pensée d’ André Gorz en équipe à partir de ses ouvrages voilà bien des années
    Merci à nouveau pour cette nourriture si consistante renouvelée à travers un film si rafraîchissant !
    Bernard .

    Répondre
  • Bonjour,
    Belle initiative, c’est un grand plaisir et un grand réconfort que m’a donné votre film.
    Lecteur de la ” Décroissance “, voilà enfin l’occasion que j’attendais de rencontrer André Gorz,
    Je n’aurais pas pu imaginer une approche si sensible si poétique si humaine …
    Votre initiative d’en donner l’accès pendant cette période si étonnante qu’on a le temps à notre disposition est géniale,
    pour toutes ces raisons évoquées, je ne vais pas manquer de vous acheter votre film, qui j’espère fera son chemin dans nos consciences.
    Mickel

    Répondre
  • Des nécessités évidentes pour le jour d’après et tous les lendemains. Merci pour ce très riche film, sa belle réalisation et sa superbe photographie, ainsi que les très accessibles présentations de cette pensée multiple et autonomisante.

    Répondre
  • Merci pour cette belle réalisation, qui ouvre des possibles à partir de la riche utopie d’André Gorz, qui a éveillé de nombreuses consciences depuis la fin du XXe siècle et qui, grâce à ce film, trouvera encore bien des échos auprès de ceux qui ne l’ont pas suivi auparavant.
    En particulier, choisir des activités pour ce qu’elles nous apportent de bien-être plutôt que gagner sa vie à la perdre devrait toucher beaucoup de monde, pendant cette période où de nombreuses activités sont à l’arrêt !

    Répondre
  • Merci pour ce film
    J’aime bien chez André Gorz :
    -il imagine la coexistence entre un travail hétéronome (chiant) et des activités libérées et il essaye de voir comment on peut faire..
    -il défend le revenu d’existence, mais pas inconditionnel.
    -il voit bien que l’aliénation c’est de faire quelque chose qui nous échappe, et je rajouterais qui se retourne contre nous….
    Sous forme biologique (virus), ou géologique (déchets, fin des ressources) et peut mener à l’effondrement.

    Et plein d’autres choses…

    Répondre
  • Je découvre ici un auteur que j’ai hâte de lire maintenant. Documentaire remarquable en ce temps de réflexion sur ce qui arrivera suite à la pandémie Covid-19. Que ferons-nous de cette expérience de confinement, de retour à ce qu’on tient comme suffisant, nécessaire, envisageable, souhaitable pour être plus heureux avec les siens, nos proches, et avec les autres ? Document qui arrive à point avant de se remettre à se relancer dans les mêmes aventures de la surconsommation quand les autorités déclareront tout à la relance économique sans restriction aucune. La nature, lui laisserons-nous le temps de s’épanouir sans nos contraintes destructrices ?
    Liette Parent, militante et bénévole pour le mouvement RVHQ

    Répondre
  • Merci et bravo pour ce film documentaire instructif et sensible qui résume bien la pensée d’A. Gorz, pour celles et ceux qui la connaissent, et qui donne sans doute envie aux autres de la découvrir plus en profondeur.
    Elle reste plus que jamais d’actualité.

    Répondre
  • Merci pour la possibilité donnée de visionner ce film très interessant et enrichissant. J’ai lu des ouvrages et des articles de Gorz il y a déjà quelques années et je m’aperçois qu’il est toujours, si ce n’est plus, d’actualité. En ce temps de confinement qui nous laisse du temps pour s’arrêter et réfléchir (l’an 01 de Gébé …) il est bon de d’entendre de telles paroles pour créer un monde nouveau qui sera ce que l’on en fera ! Repenser le travail, se poser la question de nos besoins (qu’est ce qui est suffisant), acquérir de plus en plus d’autonomie, …
    Un film à diffuser le plus possible et le projeter lors de ciné-débats.
    Encore merci à toute l’équipe du film.
    Gérard

    Répondre
  • Très bel outil pour la réflexion collective à partir de la base de la vie sociale, les communautés humaines locales, et des immenses contraintes que ce processus doit être prêt à assumer face aux structures hiérarchiques de dominance qui règnent depuis toujours sur le monde. Il y a des rapports très intéressants à faire avec l’oeuvre d’Henri Laborit, un contemporain de Gurz; notamment à partir d’une de ses premiers essais de synthèse éco-sociale “La nouvelle grille” parue au début des années ’70. Une suite possible à ce beau documentaire…

    Répondre
    • Merci d’être encore actif et de nous suggérer des lectures complémentaires. Votre engagement dans notre société est remarquable et constant. Votre présence en ce monde est réconfortante pour nous permettre d’oublier parfois les bêtises que nous avons commises et qui nous seront pardonnées, espérons-nous.

      Répondre
    • Fernand,
      J’ai été touché que vous évoquiez la figure du biologiste Henri Laborit, que j’apprécierais beaucoup. Avez-vous vu “Mon oncle d’Amérique”, film de 1980, largement primé, où il est beaucoup intervenu ?
      Amicalement.
      Éric

      Répondre
  • Bonjour,
    Merci de m’avoir permis de découvrir les pensées et les mots d’André Gorz. Cette découverte résonne avec ma façon d’appréhender la vie en confinement et cette sensation étrange de liberté que je ressens malgré l’impossibilité de se déplacer. Ce film en plus de nourrir ma réflexion, m’a permis d’enrichir ma liste d’envie littéraire donc pour tout ça un grand merci!

    Répondre
  • MERCI pour ce magnifiK cadeau tout plein de doutes et d’NRJ constructives!

    Répondre
  • Bonjour, merci aux personnes artistes, créatrices, imaginatives, entrepreneuse aussi, de nous faire voir ce documentaire très bien construit, j’espère visible à la demande même après le 25/4; quand on aime on ne compte pas !

    Répondre
  • Bonjour,
    Merci pour ces belles initiatives, le film bien sûr et sa mise à disposition gratuite. Merci pour cette profusion de sens en ces temps de confinement, cette éternelle jeunesse de la pensée de Gorz !
    Salut cordial, Tristan

    Répondre
  • Bonjour,
    Merci pour ce documentaire plein de bon sens qui dépeint un mode de vie au quel, j’en suis persuadé, l’humain doit mettre toute son énergie pour aller,
    avec amour inconditionnel et bienveillance pour nos prochains et pour toutes les formes de vie qui nous entourent.
    Bien à vous.
    Sébatsien

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *